Actualités

Accueil > Actualités > Revue de presse : le développement indutriel, ça croustille (Ouest-France)
Revue de presse : le développement indutriel, ça croustille (Ouest-France)

Revue de presse : le développement indutriel, ça croustille (Ouest-France)

Publié le 13 juillet 2010

Voilà 25 ans que l’Adit soutient les porteurs de projets locaux. Pointus comme le laser ou sucrés comme les craquants...

Trois questions à...

Gaëlle Le Mer, directrice de l’Agence de développement industriel du Trégor (Adit).

Vous accompagnez les créateurs d’entreprises et les porteurs de projets innovants dans le Trégor-Goëlo. La crise les a-t-elle rendus plus frileux en 2009 ?

Plus prudents, plutôt. Ils ont besoin de fiabiliser leur projet avant de se lancer. Ils prennent plus de temps pour le consolider. Mais quand ils se lancent, c’est à fond ! On a remarqué en 2009 une légère baisse des créations d’entreprises traditionnelles (transformation de la matière) et une forte hausse du nombre de projets technologiques, notamment liés à l’innovation. Pour les sociétés du Trégor, innover devient essentiel pour se démarquer de la concurrence.

Quand un projet est fiable, vous mettez la main au portefeuille ?

Trégor Initiative nous permet effectivement de soutenir les créateurs locaux via un prêt à taux 0. Depuis 1996, la plate-forme a dépensé un peu plus d’un million et demi d’euros pour aider 170 projets. En 2009, nous en avons soutenu 14, dont Élevage service à Pédernec (installation de matériel d’élevage), Saooti à Lannion (radio collaborative sur Internet), le Kastell Dinec’h à Minihy-Tréguier (hôtel de charme dans un manoir), Nautilga à Paimpol (vente et entretien de bateaux)...

Radio, hôtel, bateau... On parle bien de « développement industriel » ? Et pourquoi pas du cidre et des madeleines ?

C’est aussi notre rayon. Nous n’aidons pas que l’optique. Nous soutenons les biotechnologies (dont l’agroalimentaire), la transformation de la matière et le développement durable (solaire, éolien...). D’ailleurs, pour marquer les 25 ans de l’Adit et le départ voici quelques mois de mon prédécesseur, Patrick Jézéquel, un cocktail est servi à l’issue de cette assemblée générale. On y trouve des produits des entreprises que nous accompagnons : craquants de Lézardrieux, crème de cassis de la distillerie lannionnaise Warenghem, tartinables de la Paimpolaise, cidre de Prat Rouz à Penvénan, whisky de la Celtic whisky compagnie, madeleines d’Armor Délices à Saint-Agathon...

Recueilli parCécile KERNIVINEN.

Ouest-France juillet 2010

 
Restez informés ...
Newsletter, site internet, twitter