Actualités

Accueil > Actualités > Revue de presse - Warenghem : le whisky breton lorgne sur la (...)
Revue de presse - Warenghem : le whisky breton lorgne sur la Chine

Revue de presse - Warenghem : le whisky breton lorgne sur la Chine

Publié le 15 avril 2013

La distellerie Warenghem se porte bien. Elle a récemment été récompensée. Son directeur général, David Roussier, a la ferme intention de développer ses exportations.

Leader sur le marché du whisky français, la distillerie lannionnaise Warenghem s’est imposée dans les grandes surfaces nationales. Ce marché représente 80 % de ses ventes. David Roussier, directeur général de l’entreprise locale et familiale depuis quatre ans, veut que ses liqueurs, son chouchen et, bien entendu, ses whiskies aient une renommée internationale. « Les exportations ne représentent que 15 % des ventes : c’est trop peu », constate l’entrepreneur. L’année dernière, le chiffre d’affaires était de 2,6 M€. « Nous avons eu l’idée farfelue de créer le whisky breton », se félicite-t-il. En 1982, les premiers tests ont été effectués. Les premières bouteilles sont sorties cinq ans plus tard. Que de chemin parcouru depuis.

Le meilleur whisky d’Europe

Pour preuve, la distillerie lannionnaise a obtenu deux distinctions mondiales, il y a quinze jours. Elle produit le meilleur whisky européen. Ces récompenses traduisent le savoir-faire intact de l’entreprise. Les deux prix interviennent au moment où « l’entreprise est en pleine forme. On progresse même un peu partout », assure le dynamique directeur. L’année dernière, 700.000 bouteilles ont été vendues. La distillerie va également s’orienter vers des produits haut de gamme.

À la conquête de l’étranger

Ses objectifs d’exportation sont clairement affichés. David Roussier veut ainsi exporter ses spiritueux à l’étranger. Ce dernier ne recule devant rien. Il a rendez-vous la semaine prochaine avec un grossiste en Écosse, le pays du whisky. Un contrat qui pourrait lui ouvrir les portes du Royaume-Uni. « Une question de notoriété », dit-il. Autre projet ambitieux : se faire un nom en Chine. David Roussier s’ydéplace en juin prochain. Il espère vendre ses bouteilles sur un marché très prometteur.

Pratique Route de Guingamp. Ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Possibilité de visite guidée. Renseignements au 02.96.37.00.08.

Source : Le Télégramme, 13 avril 2013

 
Restez informés ...
Newsletter, site internet, twitter