Actualités

Accueil > Actualités > Revue de presse - Pétrole : Pme et labos explorent le marché
Revue de presse - Pétrole : Pme et labos explorent le marché

Revue de presse - Pétrole : Pme et labos explorent le marché

Publié le 18 janvier 2013

À Lannion, on n’a pas de pétrole. Mais on a des techniques optiques pour l’exploration des ressources. Plusieurs PME et laboratoires ont exposé leur savoir-faire, hier, lors d’un colloque organisé par la technopole Anticipa.

Lannion et le pétrole, c’est une histoire qui a commencé en 2008, lorsque s’est ouverte, à l’IUT, une licence professionnelle en instrumentation pour l’exploration et l’exploitation pétrolières.

Des étudiants et des emplois

Cette formation reçoit, cette année, 27 étudiants, qui n’auront aucun mal à trouver un emploi, le plus souvent à l’international, si les statistiques des années précédentes ne se démentent pas. « Cette année, nous avons reçu plus d’offres de stage qu’il n’y a d’étudiants », souligne Françoise Le Guen, responsable de la formation. Ces étudiants étaient présents hier dans l’amphithéâtre de l’IUT, où Lannion a pu montrer un autre visage de son savoir-faire destiné à l’industrie pétrolière : la conception et la réalisation de capteurs optiques. Devant les représentants de plusieurs entreprises membres du GEP (Groupement des entreprises et professionnels des hydrocarbures), des PME et laboratoires bretons, pour la plupart basés à Lannion, ont exposé leurs solutions innovantes.

Les Lannionnais captent

Idil, IxFiber, Keopsys, Oxxius, Kerdry, de même que la plateforme Perfos, ont développé, à partir de la fibre optique, des capteurs pour mesurer la température, la pression, la concentration, ou des amplificateurs pour faciliter la transmission des données. Autant d’équipements qui peuvent s’avérer très opérants pour chercher et forer du pétrole en grande profondeur. Tous ces savoir-faire sont issus de l’industrie des télécoms, que les entreprises réunies au sein de la « grappe » Photonics Bretagne ont su préserver et développer, en trouvant d’autres débouchés, principalement dans la Défense et les applications médicales. Un secteur d’activités qui représente près de 400emplois à Lannion. Et maintenant, le pétrole ? « On a l’objectif de monter en puissance sur les capteurs à fibres », a annoncé hier David Méchin, délégué général de Photonics Bretagne. En lançant un appel du pied aux industriels, pour accompagner financièrement ce projet de développement.

Source : Le Télégramme, 18 janvier 2013

 
Restez informés ...
Newsletter, site internet, twitter