Actualités

Accueil > Actualités > Revue de presse - Kerdry : Les miroirs de la PME décrocheront-ils la lune (...)
Revue de presse - Kerdry : Les miroirs de la PME décrocheront-ils la lune ?

Revue de presse - Kerdry : Les miroirs de la PME décrocheront-ils la lune ?

Publié le 30 juin 2012

L’entreprise Kerdry participera-t-elle à la fabrication de télescopes géants ? Les porteurs de ce projet international devraient choisir en septembre.

L’exploration de l’Univers dépendra-t-elle en partie de Kerdry ? La PME lannionnaise le saura en septembre. Kerdry est spécialisée dans les procédés de revêtement en couches minces. L’entreprise pourrait participer à la construction de télescopes géants en se voyant confier le montage de 2.000 miroirs.

Cent télescopes géants sur deux sites

Jean-Claude Keromnès et Claude Vaudry, cofondateurs, se disent prêts. « Les prototypes sont terminés. En juin, nous avons reçu la visite de deux responsables du projet. Ils voulaient vérifier qu’on avait les capacités industrielles pour assurer le montage. Nous pensons qu’ils ont eu un ressenti favorable. » Le projet se nomme CTA (Cherenkov Telescope Array). Porté par un consortium regroupant 25pays, il consiste à installer 100télescopes géants répartis sur deux sites (un par hémisphère). L’objectif des scientifiques est de détecter, dans l’Univers, des rayons gamma de très haute énergie. Cela leur permettrait notamment d’en savoir plus sur la formation des galaxies. En France, le projet bénéficie de la participation du Commissariat à l’énergie atomique (CEA).

La création de près de 30 postes en vue
Il y a un an, le CEA signait un partenariat de transfert technologique avec Kerdry. « Dès lors, nous avons eu pour mission de prototyper les miroirs. Une belle reconnaissance de notre savoir-faire », se souvient Jean-Claude Keromnès. Mais, sur ce marché, la France doit faire face à la concurrence italienne, polonaise et japonaise. D’où cet appel des deux chefs d’entreprise lannionnais : « Nous sommes une toute petite société. C’est maintenant que nous avons besoin du relais de nos responsables politiques. Il faut appuyer notre candidature. C’est une opportunité à ne pas manquer ». À la rentrée, la petite boîte nichée au coeur de Pégase pourrait en effet changer d’envergure. L’obtention du marché permettrait à Kerdry de passer de treize à plus de 40 salariés.

Source : Le Télégramme, 5 juillet 2012

 
Restez informés ...
Newsletter, site internet, twitter