Actualités

Accueil > Actualités > Revue de presse - Ces entreprises qui recrutent : AIMB Lannion
Revue de presse - Ces entreprises qui recrutent : AIMB Lannion

Revue de presse - Ces entreprises qui recrutent : AIMB Lannion

Publié le 14 mars 2013

Les chiffres du chômage ne sont pas bons. Mais des sociétés du département continuent à innover, se développer et recruter. À l’image d’AIMB à Lannion.

Quatrième volet de notre série consacrée aux entreprises qui embauchent. La suite est à découvrir demain dans Ouest-France.

À Lannion, dans les locaux d’AIMB (80 salariés), on découpe, soude, plie, assemble et peint des métaux en feuille. Sa filiale AIMI (10 salariés) y intègre des composants électriques et du câblage.

« Nous sommes en croissance et recrutons 5 à 10 personnes en 2013, explique Thierry Pelé, directeur au sein du groupe AIM. Les bac pro en mécanique-métallurgie sont des candidats intéressants car ils ont des bases solides propres à nos métiers, mais nous ne nous limitons pas à ce profil. Pour la découpe laser ou le pliage sur machines à commandes numériques, il n’existe pas d’école en formation initiale, alors nous formons en interne et avec le concours d’organismes de formation professionnelle. Nous recherchons aussi des soudeurs qualifiés. »

Chez AIMI, les BTS électrotechnique sont recherchés.

8 000 sièges pour le Qatar

AIMB transforme et assemble des métaux plats destinés, par exemple, à des aménagements de bibliothèques, des pharmacies, des salles de spectacle... Elle fabrique également des bâtis pour les groupes électrogènes, fournit un constructeur de chariots élévateurs et fabrique des modules pour l’industrie navale.

Fin 2011, AIMB a aussi conçu et fabriqué les 8 000 sièges d’un palais des congrès du Qatar. De son côté, AIMI a développé des bancs de test et des armoires électriques « didactiques » pour l’Éducation nationale ou les centres de formation.

En 2002, le groupe lavallois AIM (Alliance industrielle métallurgique) s’est installé à Lannion et a créé sa filiale AIMB (avec un B pour Bretagne). « Nous fabriquons des ensembles de tôlerie parfois volumineux. En s’installant ici, nous nous sommes rapprochés de nos clients bretons tout en diminuant les coûts de transport », explique Thierry Pelé.

En 2005, AIMB a construit son usine. En 2008, le bâtiment de 4 500 m2 a été agrandi à plus de 8 000 m2. « Nous avons une saisonnalité assez forte avec des pics d’activité de juillet à septembre », indique Thierry Pelé. Il est alors fait appel aux intérimaires.

La société fabrique de petites et des moyennes séries, voire des prototypes. « Cette flexibilité entraîne une certaine polyvalence des équipes », explique Thierry Pelé qui précise deux clefs de la réussite : « Faire bien les pièces du premier coup et rester très réactif. »

En 2012, le groupe AIM a réalisé 38 millions d’euros de chiffres d’affaires (CA), il emploie 300 personnes. Au moment de sa création, en 1994, il faisait 3 millions de CA avec 50 salariés.

Contact : tél. 02 96 48 34 37. Mail : aimb@aim-grp.fr

Source : Ouest-France, 15 mars 2013

 
Restez informés ...
Newsletter, site internet, twitter