Actualités

Accueil > Actualités > Revue de presse - Aroma Celte à la conquête de l’Europe
Revue de presse - Aroma Celte à la conquête de l'Europe

Revue de presse - Aroma Celte à la conquête de l’Europe

Publié le 29 avril 2013

Clairement positionné sur le marché de l’export, le fabriquant de compléments alimentaires muscle son service commercial. Et savoure ses nouveaux locaux.

Inaugurés

Bruno Obriot a inauguré jeudi ses locaux dans la nouvelle zone de Kerhollo, à Saint-Agathon. Le bâtiment de 300 m2 permet à l’entreprise de regrouper sous un même toit sa partie administrative et commerciale, déjà à Sainte-Agathon, et ses ateliers de production et de conditionnement, qui eux, étaient installés au zoopôle de Ploufragan. Un bâtiment opérationnel depuis quatre mois déjà.

Aidé

L’investissement s’élève à environ 400 000 euros. Le projet a bénéficié de nombreux soutiens : 40 000 euros du conseil général, 25 000 euros de Guingamp communauté. Innovant, audacieux dans un contexte économique peu propice, il a également été lauréat de plusieurs concours : Créer 2010, du réseau Entreprendre en Bretagne ; sélectionné pour Crysalide 2012...

Embauchés

En deux ans et demi, Aroma Celte a créé huit emplois (l’aide reçue de Guingamp communauté était conditionnée à la création de cinq emplois seulement...) et va recruter une neuvième personne « très prochainement ». D’autres embauches, de commerciaux, devraient suivre. Elle réalise 300 000 € de chiffres d’affaires et vise le marché international, tout particulièrement celui du Royaume-Uni qu’elle (elle sera présente sur un salon international à Londres début juin). « Notre objectif est de partir à la conquête de l’Europe. » Des contacts ont déjà été pris, en Espagne et Pays de l’Est.

Simplifiés

Naturopathe, Bruno Obriot a développé des complexes uniques en Europe : il utilise le lithothamne, une algue rouge que l’on trouve sur les côtes bretonnes, comme support des huiles essentielles. « Ce concept permet de simplifier la prise des huiles essentielles tout en garantissant la sécurité des consommateurs », explique le chef d’entreprise. Ces compléments alimentaires sont distribués en pharmacie, magasins diététiques et sur Internet.

Source : Ouest-France, 26 avril 2013

 
Restez informés ...
Newsletter, site internet, twitter