Actualités

Accueil > Actualités > Nanovia développe des filaments biosourcés pour l’impression 3D
Nanovia développe des filaments biosourcés pour l'impression 3D

Nanovia développe des filaments biosourcés pour l’impression 3D

Publié le 17 mai 2017

Nanovia est une entreprise créée fin 2012 à Louargat, par Jacques Pelleter qui conçoit, fabrique et distribue dans le monde entier une gamme premium de filaments d’impression 3D. Elle présentera ses filaments plastiques de haute technicité lors de la journée Algues et ressources marines le 30 mai 2017 à Paimpol.

Parmi les trente références : des composites de carbone ou de Kevlar mais aussi quatre filaments certifiés sans perturbateurs endocriniens. Un produit particulièrement innovant a été mis au point en lien avec le plateau ComposiTIC de Lorient. Il s’agit du filament Istroflex, fabriqué à base de poudre de coquille d’huîtres, fournie par l’usine de Kervellerin, à Cléguer. La matière flexible obtenue permet de créer, par impression 3D, des garnitures de prothèses, des attelles pour canal carpien, des pièces d’absorption de choc… Autre innovation, un filament renforcé en fibres de lin utilisé dans le secteur du meuble ou du design.

L’entreprise de 3 salariés, implantée à Louargat à proximité de la RN12, dispose d’un portefeuille de 150 clients dans l’industrie automobile, l’aéronautique, l’industrie, dont Safran, Airbus, PSA, Décathlon, Swatch, MIT Harvard, Thalès…

 
Restez informés ...
Newsletter, site internet, twitter