Actualités

Accueil > Actualités > Entretien avec Robert Glémot, responsable groupe Glémot et Président de (...)
Entretien avec Robert Glémot, responsable groupe Glémot et Président de l'UIMM22

Entretien avec Robert Glémot, responsable groupe Glémot et Président de l’UIMM22

Publié le 23 juin 2010

Un parcours...

Originaire de Plérin, Robert Glémot fait ses études au Lycée Chaptal à Saint Brieuc où il obtient un BTS fabrication mécanique en 1982. Très rapidement , il prend la direction de l’est de la France, entreprise Landanger, où il prend les responsabilités d’un bureau d’études, entreprise à l’époque spécialisée dans le milieu médical.

Dès l’âge de 30 ans, R Glémot construit son parcours de manière à pouvoir rapidement prendre la direction de sa propre entreprise. L’expérience déterminante dans son ascension fut celle d’un poste de manager chez Thomson où il avait la gestion de 110 personnes.

Un poste similaire lui fut confié, par la suite avec une responsabilité supplémentaire en termes de gestion, seule corde qui lui manquait à son arc de futur chef d’entreprise.

Entre 1994 et 1998, à 35 ans, il prend la direction d’une entreprise de mécanique dans le Sud, similaire en termes de métiers à ce que fait Prolann aujourd’hui.

Fort de ses différentes expériences, R.Glémot devient directeur de la partie tôlerie Industrielle au sein de la société TWINBAY.

Et c’est tout naturellement qu’en 2003, il reprend la société SRMP Prolann Mulann, entreprise absolument en phase avec ses différentes expériences passées et ses aspirations.

Le Groupe Glémot, soutenu par l’ADIT, comprend aujourd’hui la société Prolann spécialisée dans la réalisation d’ensembles mécaniques complets ; Mulann s’affirme sur le marché du monétique et magnétique en commercialisant le 1er testeur de cartes bancaires. Enfin AIRMED.ortho créée en octobre 2009 est spécialisée dans la fabrication et commercialisation de prothèses tumorales.

Une vision économique du territoire

Monsieur Glémot, quelle vision économique du territoire du Trégor faites vous dans un avenir proche ?

« Ce qui semble assez clair, ce sont les incertitudes qui règnent sur le territoire, l’économie ne se décrète pas et il faut absolument activer les différents leviers qui sont à notre disposition :

Travailler sur l’attractivité du territoire permettra de positionner le Trégor comme une alternative aux grandes villes Bretonne que sont Brest et Rennes . Animer les réseaux, mais aussi optimiser les infrastructures et enfin valoriser l’animation du centre ville aura aussi vocation à attirer les jeunes diplômés qui sont très attachés à l’environnement social et culturel qui les entoure.

Plus Globalement, sur les Côtes d’Armor, il faudra s’attacher à faire face au problème d’image dont souffre le département vis à vis des autres départements bretons plus attractifs. »

En tant que président de L’UIMM 22 , quel regard plus spécifique portez vous sur l’économie locale ?

« Nous avons la chance de vivre dans un petit département industriel où le patronat est très uni ce qui représente un véritable atout.

Une véritable synergie entre les acteurs économiques et politiques locaux sur la vision que nous nous faisons de l’économie locale nous permettra inéluctablement de faire sortir de vrais projets industriels et contribuera à redorer l’image et l’attractivité du Département . »

Interview réalisée par Nicolas Perrot, Adit, Juin 2010

 
Restez informés ...
Newsletter, site internet, twitter