Actualités

Accueil > Actualités > 3 anciens Ouest-Startupers se retrouvent pour élaborer une nouvelle offre de (...)
3 anciens Ouest-Startupers se retrouvent pour élaborer une nouvelle offre de service à destination de l'agroalimentaire

3 anciens Ouest-Startupers se retrouvent pour élaborer une nouvelle offre de service à destination de l’agroalimentaire

Publié le 27 novembre 2020

Le programme Ouest Startups mis en place par les Technopoles de Lannion, Brest-Morlaix et Quimper accompagne depuis 5 années des porteurs de projet dans le murissement de leur idée de projet entrepreneurial. Trois d’entre se retrouvent pour lancer un nouveau service de supervision des élevages agricoles.
Gwenaël Le Lay, fondateur-dirigeant de la société COPEEKS et Jean-Luc Martin, fondateur-dirigeant de la société TELL-ELEVAGE ont identifié un nouveau besoin chez leurs clients majoritairement des acteurs des productions de avicoles et porcines du grand-ouest. Pour élaborer l’offre de service et travailler le modèle économique, la société COPEEKS a accueilli dès le mois de Juillet, une ex-Ouest-Startupeuse, en la personne de Nathalie Cabart, étudiante dans le cursus Mastère Spécialisé en Contrôle de gestion et Pilotage de la Performance de Brest Business School. « Nous avons travaillé avec Gwenaël et Jean-Luc sur la mise en commun de nos connaissances et sur plusieurs modèles économiques pour aboutir aujourd’hui à une offre de supervision d’élevage accessible à tous. » explique Nathalie Cabart

L’Organisation de Producteurs, SAVEL, basée à Lannilis, leur a ouvert les portes de deux élevages pour réaliser leurs tests terrains en centre-Finistère. Les dispositifs techniques sont fournis par COPEEKS, Tell-Elevage interprète les résultats de l’analyse des données et consolide des hypothèses d’évolution de fonctionnement pour les bâtiments de production.
La démarche mise en œuvre sur plusieurs lots de « poulets/coquelets » à montrer son efficacité et a permis aux différents acteurs impliqués (producteurs, technicien avicole, vétérinaire, installateur) de percevoir l’apport de la démarche de suivi en continu d’élevages pour améliorer le bien-être animal, la performance technique et financière.

 
Restez informés ...
Newsletter, site internet, twitter